Nous recourons aux cookies (ou témoins de connexion) afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible sur notre site web. Découvrez comment nous utilisons les cookies et comment vous pouvez modifier vos paramètres.

EU-AU2014 LOGO COULEUR VERT

Le 4e sommet UE-Afrique a réuni plus de 60 dirigeants africains et européens, et 90 délégations au total, pour débattre de l'avenir des relations entre l'UE et l'Afrique et renforcer les liens entre les deux continents. Dans leur déclaration à l'issue du sommet, les dirigeants ont souligné l'étroitesse des liens entre l'UE et l'Afrique, ainsi que leur attachement aux valeurs partagées que sont la démocratie, le respect des droits de l'homme, l'État de droit, la bonne gouvernance, ainsi que le droit au développement. 

Paix et sécurité

Les dirigeants ont reconnu l'importance capitale de la paix et de la sécurité, sans lesquelles il ne saurait y avoir de développement ni de prospérité. Ils ont en particulier confirmé leur détermination à renforcer le dialogue politique sur la justice pénale internationale et la compétence universelle. Ils ont également exprimé leur soutien à la vocation et à l'engagement africain à assurer la paix et la stabilité en Afrique, et sont convenus de soutenir les capacités africaines dans ce domaine par tous les moyens, en mettant notamment l'accent sur le développement des capacités. Les représentants des deux continents ont décidé de renforcer leurs efforts communs pour lutter contre le terrorisme international et pour combattre la dissémination d'armes légères.

Prospérité

Les dirigeants se sont engagés à mener des politiques visant à créer des emplois et à stimuler une croissance durable sur les deux continents. Ils se sont notamment mis d'accord pour coopérer plus étroitement dans le domaine de la politique maritime. L'UE a en outre insisté sur sa détermination à continuer d'aider les pays africains à élaborer des stratégies pour un développement résilient au changement climatique et sobre en émissions de carbone. De part et d'autre, les dirigeants ont souligné combien il importait d'assurer une gestion prudente et transparente des ressources naturelles respectives, ainsi qu'un approvisionnement en minerais qui soit responsable

La déclaration du sommet souligne également qu'il importe de favoriser un accroissement des investissements et le développement économique au sein des pays des deux continents, et entre eux, tout en développant les transports, l'accès à l'eau potable et l'accès à l'énergie durable à un prix abordable.

Populations

Le sommet a conclu qu'il importait de défendre les droits de l'Homme sur les deux continents et les dirigeants ont réaffirmé leur engagement commun à poursuivre les efforts pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement d'ici 2015. Pour ce qui est de l'enseignement, les dirigeants sont convenus de mener des politiques visant à favoriser la création d'emplois ouverts à tous, une attention particulière étant accordée aux jeunes et aux femmes, et d'encourager les programmes d'échanges d'étudiants entre les deux continents, ainsi que sur le continent africain. Le sommet a souligné la nécessité d'une approche globale pour faire face aux graves conséquences sociales et humaines de la migration irrégulière. Les dirigeants ont réaffirmé leur engagement commun à lutter contre le trafic d'êtres humains et à assurer le respect des droits fondamentaux de tous les migrants. Les participants au sommet ont par ailleurs adopté une déclaration distincte sur la migration et la mobilité.

Stratégie commune UE-Afrique et feuille de route

Le sommet a également confirmé l'attachement des deux continents aux objectifs définis dans la stratégie commune UE-Afrique adoptée en 2007. Les dirigeants ont toutefois reconnu qu'il convenait d'améliorer la mise en œuvre de cette stratégie commune et de fonder la coopération sur une approche axée sur les résultats. C'est pourquoi le sommet a adopté une feuille de route pour structurer les relations entre l'UE et l'Afrique pour la période 2014 à 2017. Cette feuille de route comporte cinq priorités et domaines stratégiques pour des actions communes, à savoir:

  • Paix et sécurité
  • Démocratie, bonne gouvernance et droits de l'homme
  • Développement humain
  • Développement et croissance durables et inclusifs et intégration continentale
  • Questions globales et émergentes

Pour chacun de ces objectifs, la feuille de route présente en détail des actions au niveau interrégional, continental ou mondial, qui devraient avoir une incidence réelle sur les populations des deux continents.

Conférence de presse

Galerie de photos

Programme

Les discussions menées lors du sommet ont essentiellement porté sur le thème "Investir dans les populations, la prospérité et la paix", une session de travail étant consacrée à chacun des trois domaines.

Première session de travail: Paix et securité

Lors de cette première session de travail, les dirigeants se sont penchés sur des questions liées à la paix et à la sécurité. Ils ont discuté de l'instabilité en République centrafricaine, en République démocratique du Congo, au Mali, au Soudan et en Somalie, et de l'impact de ces conflits dans d'autres régions. Parmi les autres sujets abordés, on peut citer l'aide au développement, les missions de maintien de la paix, la volonté de mettre fin à la prolifération des armes légères, la lutte contre le terrorisme, la sécurité aux frontières et la violence sexuelle dont sont victimes les femmes.

Vidéo thématique - Paix

Deuxième session de travail: Prospérité

Au cours de cette session, les dirigeants ont abordé plusieurs thèmes, notamment le commerce, les investissements, l'emploi, les infrastructures, la nécessité d'assurer un approvisionnement énergétique efficace et fiable en Afrique, ainsi que la gestion des ressources naturelles.

Vidéo thématique - Prospérité

Troisième session de travail: Populations

Les populations sont au cœur du partenariat UE-Afrique, ce sont donc les citoyens qui doivent tirer profit des stratégies d'action. Au cours de cette session, plusieurs thèmes ont été abordés, notamment l'enseignement et la formation, la pauvreté, le changement climatique, la santé, la migration et la mobilité.

Vidéo thématique - Populations

Contexte

Le 4e Sommet entre l'UE et l'Afrique a eu lieu à Bruxelles les 2 et 3 avril 2014. Il a réuni les dirigeants africains et ceux de l'UE, ainsi que les hauts responsables des institutions de l'UE et de l'Union africaine. Les sommets précédents se sont tenus au Caire (en 2000), à Lisbonne (en 2007) et à Tripoli (en 2010).

Manifestations connexes

Un certain nombre de manifestations connexes importantes ont eu lieu dans la période qui a précédé le sommet UE-Afrique.  

Réunion spéciale de haut niveau sur la République centrafricaine, le 2 avril 2014, à Bruxelles (Belgique)

En marge du sommet UE-Afrique, MM Herman Van Rompuy, Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations unies, François Hollande, président français, Abdel Aziz, président de la Mauritanie, et plusieurs dirigeants africains et européens ont participé à une réunion spéciale de haut niveau consacrée à la République centrafricaine. 

Séminaire ministériel sur le climat, 1er avril 2014, Bruxelles (Belgique)

À l'occasion du sommet UE-Afrique 2014, Mme Connie Hedegaard, Commissaire européen de l'action pour le climat, M. Binilith Mahenge, Président de la conférence ministérielle africaine sur l'environnement, et Mme Rhoda Tumusiime, Commissaire de l'Union africaine pour l'économie rurale et l'agriculture, ont organisé à Bruxelles, le 1er avril 2014, un séminaire ministériel consacré au climat.

Le 3e Sommet entre le Parlement panafricain et le Parlement européen, les 31 mars et 1er avril 2014 à Bruxelles (Belgique)

Les deux parlements se sont réunis pour préparer leur contribution au Sommet UE‑Afrique. Cet évènement a rassemblé 23 membres de chaque parlement pour débattre des questions les plus urgentes liées aux relations entre l'UE et l'Afrique, ainsi que de la manière d'améliorer dans un proche avenir la mise en œuvre de la stratégie commune Afrique-UE. 

Le 3e Sommet Afrique-Europe de la jeunesse, les 31 mars et 1er avril 2014 à Bruxelles (Belgique)

L'évènement a réuni environ 70 représentants de la jeunesse des deux continents afin d'élaborer une vision commune de la jeunesse et de recenser des initiatives spécifiques pour la jeunesse auxquelles il conviendra de donner suite et de mettre éventuellement en œuvre dans les années à venir.

Le 5e Forum des affaires UE-Afrique, les 31 mars et 1er avril 2014, Bruxelles (Belgique)

Le Forum a réuni quelque 500 participants, notamment des représentants du secteur privé, des hommes et femmes d'affaires provenant de toute l'Europe et de toute l'Afrique ainsi que des représentants des pouvoirs publics des deux continents. Il a offert au secteur privé une tribune de haut niveau pour un dialogue constructif avec des dirigeants politiques de l'UE et d'Afrique.

Réunion du réseau des acteurs économiques et sociaux UE-Afrique, 4 et 5 mars 2014, Bruxelles (Belgique)

Cette réunion de deux jours, organisée par le Comité économique et social européen en collaboration avec des partenaires africains, a permis de rassembler des représentants des employeurs, des travailleurs et de différents secteurs (notamment les agriculteurs et les consommateurs) des deux continents. Les participants ont discuté des problèmes les plus urgents qui se posent des deux côtés de la Méditerranée, et notamment le chômage des jeunes, la sécurité alimentaire et la protection sociale.

Deuxième Réunion de haut niveau du partenariat Afrique-UE pour l’énergie, les 12 et 13 février 2014, Addis-Abeba (Éthiopie)

D'une durée de deux jours, cette réunion a été organisée dans le cadre du Partenariat Afrique-UE pour l'énergie et a réuni des ministres africains et européens, des membres de la Commission de l'UA et de la Commission européenne, ainsi que des décideurs et des représentants d'institutions régionales, d'organisations internationales, du secteur bancaire et financier, du secteur privé, du monde universitaire, de la société civile et des médias.

Les participants se sont penchés sur la nature et les réussites de la coopération entre l'Afrique et l'UE dans le domaine de l'énergie et sur les défis énergétiques auxquels les deux continents seront confrontés à l'avenir. 

22e Sommet de l'Union africaine, du 21 au 31 janvier 2014, Addis-Abeba (Éthiopie)

Ce 22e sommet a réuni les dirigeants des États membres de l'Union africaine. Il a aussi été l'occasion de lancer l'Année de l'agriculture et de la sécurité alimentaire (2014) et de marquer le 10e anniversaire de l'adoption du programme détaillé pour le développement de l'agriculture africaine (PPDAA).

2e Forum de la société civile Afrique-UE, du 23 au 25 octobre 2013, Bruxelles (Belgique)

Des représentants de 32 organisations africaines et de 36 organisations européennes de la société civile se sont réunis pour mener une réflexion en vue d'établir un bilan de la mise en œuvre de la stratégie commune Afrique-UE, d'assurer la pleine participation de la société civile au partenariat UE-Afrique, d'évaluer les expériences précédentes et de débattre de l'avenir du partenariat. Les représentants de la société civile qui ont participé au forum ont recensé un certain nombre de propositions et de recommandations d'actions, qui seront présentées lors du Sommet UE-Afrique d'avril 2014.

Aidez-nous à améliorer ce site

Avez-vous trouvé l'information recherchée ?

Oui    Non


Que cherchiez-vous ?

Avez-vous des suggestions ?