Nous recourons aux cookies (ou témoins de connexion) afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible sur notre site web. Découvrez comment nous utilisons les cookies et comment vous pouvez modifier vos paramètres.

ASEM: un partenariat solide pour la paix et la prospérité

<p>© Union européenne 2012</p>

© Union européenne 2012

"L'UE est fermement déterminée à assumer les responsabilités qui lui incombent en tant qu'acteur majeur sur la scène mondiale et partenaire important de l'Asie. Non seulement certains de nos partenaires stratégiques viennent de cette partie du monde, mais l'ensemble du continent asiatique est en fait devenu une région revêtant une importance stratégique pour nous", a déclaré le président Van Rompuy lors de l'ouverture de la 9e rencontre Asie-Europe (ASEM), qui a eu lieu les 5 et 6 novembre à Vientiane (Laos).

 

Les représentants des 27 États membres de l'UE et de 21 États asiatiques ont assisté à cette rencontre. Le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, et le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, ont représenté l'UE et, conjointement avec le président chypriote, ils ont fait office de coordinateurs européens lors du sommet.

 

Le thème prioritaire de la rencontre était intitulé "Amis pour la paix, partenaires pour la prospérité". Les questions économiques et financières, les questions mondiales, régionales et socio-culturelles et le développement futur de l'ASEM ont figuré parmi les principaux points abordés.

 

Économie et finance: thème essentiel lors du sommet

 

L'UE a communiqué au forum des informations sur ses travaux les plus récents visant à apaiser les tensions sur les marchés financiers, à rétablir la confiance et à stimuler la croissance et l'emploi. Le président Van Rompuy a souligné que l'UE et ses États membres avaient entrepris des réformes importantes, que l'euro était sur la bonne voie et qu'il s'agissait d'un projet irréversible.

 

L'interdépendance et la nécessité d'une coopération plus étroite entre les deux partenaires ont été en substance les principales idées avancées. "En Asie, ainsi qu'en Europe, nous sommes dans le même bateau, l'économie mondiale maintenant entre nous des interconnexions étroites", a déclaré le président Van Rompuy. "Dans le monde moderne, nous devrions tous avancer dans la même direction. (…) Nous avons besoin l'un de l'autre", a conclu le président.

 

L'Asie est le partenaire commercial le plus important de l'Union européenne (42,5 % du commerce total) et, en termes d'exportations et d'importations, l'UE est le partenaire commercial le plus important de l'Asie. En outre, l'UE est un investisseur majeur en Asie (17,2 % des investissements de l'UE à l'étranger en 2010).

 

Le forum a également discuté de la situation économique et financière mondiale et de la réforme des institutions financières internationales. Il s'est intéressé en particulier à la nécessité d'encourager les échanges pour stimuler la croissance et de lutter contre le protectionnisme.

 

L'UE a déjà conclu un accord de libre-échange (ALE) avec la République de Corée et négocie actuellement des accords similaires avec Singapour, la Malaisie, le Viêt Nam et l'Inde. Un accord avec le Japon est prévu à l'avenir. L'UE est également prête à étudier la possibilité de conclure des ALE avec d'autres pays asiatiques.

 

Questions mondiales

 

La session sur les questions mondiales a mis l'accent sur les efforts déployés pour éradiquer la pauvreté et lutter contre le terrorisme, la piraterie en mer et la prolifération des armes de destruction massive.

 

Le président Van Rompuy a souligné que les deux parties ont confirmé l'engagement qu'elles avaient pris d'atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement; elles renforcent déjà leur coopération concernant les questions liées au changement climatique et ont estimé qu'elles doivent coopérer plus étroitement sur la non-prolifération des armes et sur la sûreté et la sécurité nucléaires, y compris en matière chimique, biologique, nucléaire et radiologique.

 

Les deux parties ont également décidé d'étendre les relations sociales et culturelles et les relations entre les gens.

 

Depuis son lancement en 1996, le sommet biennal de l'ASEM est la principale enceinte de dialogue entre l'Europe et l'Asie, contribuant à renforcer les relations et la compréhension mutuelle entre les deux régions.

 

Aujourd'hui, l'ASEM représente la moitié du PIB mondial, jusqu'à 60 % du commerce mondial et environ 60 % de la population mondiale. Cette année, la Norvège, la Suisse et le Bangladesh ont adhéré au forum. Ce dernier complète les relations bilatérales de l'Europe avec des pays asiatiques.

 

Le prochain sommet de l'ASEM aura lieu à Bruxelles en 2014.
 

 

Pour en savoir plus:

 

Aidez-nous à améliorer ce site

Avez-vous trouvé l'information recherchée ?

Oui    Non


Que cherchiez-vous ?

Avez-vous des suggestions ?