Nous recourons aux cookies (ou témoins de connexion) afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible sur notre site web. Découvrez comment nous utilisons les cookies et comment vous pouvez modifier vos paramètres.

Synthèse des résultats du Conseil européen

<p>Herman Van Rompuy, président du Conseil européen,<br />et José Manuel Barroso, président de la Commission européenne</p>
<p>© Union européenne, 2012<em></em></p>

Herman Van Rompuy, président du Conseil européen,
et José Manuel Barroso, président de la Commission européenne

© Union européenne, 2012

Lors du sommet de l'automne 2012, le Conseil européen a rappelé qu'il était fermement résolu à prendre des mesures énergiques pour faire face aux tensions sur les marchés financiers, rétablir la confiance et relancer la croissance et l'emploi.

 

La réunion a principalement été axée sur la politique économique. Les dirigeants de l'UE ont fait le point des progrès accomplis concernant le Pacte pour la croissance et l'emploi et ont débattu de l'achèvement de l'Union économique et monétaire. Ils ont conclu la réunion par un débat consacré aux partenaires stratégiques et l'examen de la situation en Syrie, en Iran et au Mali.

 

Pacte pour la croissance et l'emploi

 

Le débat sur le Pacte pour la croissance et l'emploi a porté sur les moyens de relancer la croissance et l'emploi, notamment en investissant dans la croissance, en approfondissant le marché unique et en interconnectant l'Europe. Pour plus de détails, voir l'article séparé: Le sommet d'octobre examine les progrès concernant le Pacte pour la croissance et l'emploi.

 

Union économique et monétaire (UEM)

 

Le Conseil européen a demandé que soient poursuivis en priorité les travaux sur les propositions relatives au mécanisme de surveillance unique, l'objectif étant de parvenir à un accord sur le cadre législatif d'ici le 1er janvier 2013. Il attend avec intérêt la feuille de route précise et assortie d'échéances, qui doit être présentée lors de sa réunion de décembre 2012, de façon à pouvoir progresser sur tous les éléments essentiels de l'UEM. Pour plus de détails, voir l'article séparé: Le Conseil européen discute d'un approfondissement de l'UEM et charge le président d'étudier de nouvelles pistes avant décembre.

 

Relations extérieures

 

Au sujet des partenaires stratégiques, Herman Van Rompuy a communiqué des informations aux chefs d'État ou de gouvernement sur le récent sommet avec la Chine, qu'il a jugé très positif.

 

Les dirigeants ont ensuite examiné les régions du monde qui sont en crise, où la paix et la sécurité sont menacées.

 

Ils ont souligné la profonde préoccupation que leur inspire la dégradation croissante de la situation en Syrie. Le recours à la force sans précédent exercé par le régime contre des civils aggrave davantage la violence et compromet la stabilité de la région. Le Conseil européen a fermement condamné les tirs d'obus effectués par les forces syriennes en direction du territoire turc. L'UE continuera à fournir une assistance humanitaire. Les dirigeants ont également approuvé des sanctions supplémentaires contre le régime.

 

Les dirigeants européens sont également très préoccupés par le programme nucléaire iranien. L'Europe joue un rôle de premier plan dans le cadre des efforts déployés par la communauté internationale afin de trouver une solution diplomatique. L'approche suivie par l'UE est de continuer à faire pression sur le régime et d'engager un dialogue constructif.

 

La crise politique, sécuritaire et humanitaire qui continue d'affecter le Mali fait peser une menace non seulement sur la région du Sahel, mais aussi sur la région tout entière et sur l'Europe. L'UE contribue aux efforts internationaux menés sous l'égide des Nations unies pour stabiliser la situation. En particulier, elle soutiendra le Mali dans ses efforts visant à rétablir l'État de droit et un gouvernement démocratique et pleinement souverain sur l'ensemble de son territoire, et renforcera son aide humanitaire. Les dirigeants ont également décidé d'accélérer la planification par l'UE d'une éventuelle opération militaire.

 

Prix Nobel de la paix

 

Enfin, le Conseil européen a exprimé sa reconnaissance pour l'attribution du Prix Nobel de la Paix à l'Union européenne. Cette distinction récompense la contribution que l'UE apporte, depuis plus de six décennies, à la promotion de la paix, de la réconciliation, de la démocratie et des droits de l'homme. En ces temps d'incertitude, ce prix incite résolument à préserver l'Europe et à la renforcer pour les prochaines générations.

 

 

Pour en savoir plus:

Aidez-nous à améliorer ce site

Avez-vous trouvé l'information recherchée ?

Oui    Non


Que cherchiez-vous ?

Avez-vous des suggestions ?