Nous recourons aux cookies (ou témoins de connexion) afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible sur notre site web. Découvrez comment nous utilisons les cookies et comment vous pouvez modifier vos paramètres.

Des efforts en faveur de l'emploi des jeunes et d'une croissance favorable à l'emploi

<p>© Fotolia</p>

© Fotolia

Dans son intervention à l'issue de la réunion informelle des membres du Conseil européen qui s'est tenue le 30 janvier, Herman Van Rompuy, président du Conseil européen, a déclaré que les chefs d'État ou de gouvernement ont conscience que la stabilité financière n'est pas suffisante en soi pour sortir de la crise économique."Nous devons faire davantage, notamment en termes de croissance économique et d'emploi."

 

Les dirigeants de l'UE se sont concentrés sur trois priorités immédiates: les emplois, en particulier pour les jeunes, l'achèvement du marché unique et les possibilités offertes aux petites et moyennes entreprises. Ils ont appelé de leurs vœux une croissance structurelle plus forte, une compétitivité accrue et la création d'emplois, conjugués à un assainissement budgétaire. Chaque fois que cela est possible, les efforts accomplis au niveau national seront soutenus par l'action de l'UE.

 

Les États membres ont été invités à déployer des efforts particuliers pour améliorer l'offre de main­d'œuvre et faire reculer le chômage des jeunes. En l'espace de quelques mois suivant leur sortie de l'école, par exemple, les jeunes devraient se voir proposer un emploi, une formation continue ou un apprentissage. Des fonds de l'UE pourraient être réaffectés en faveur de l'emploi et de la formation des jeunes. L'UE favorisera également une mobilité accrue des étudiants et des travailleurs transnationaux.

 

Le marché unique est un moteur essentiel de la croissance économique européenne. L'UE devrait exploiter au mieux son potentiel de création d'emplois en parvenant à un accord sur la normalisation, sur l'efficacité énergétique et sur le brevet de l'UE. Il convient de promouvoir le commerce électronique et l'économie numérique, de même que les échanges.

 

Les petites et moyennes entreprises (PME) éprouvent des difficultés à trouver des banques qui acceptent de leur accorder des prêts. Compte tenu du fait qu'elles sont des grandes pourvoyeuses d'emplois, il est indispensable de faciliter leur accès au crédit. Les dirigeants de l'UE veulent mobiliser les fonds structurels en faveur des PME et renforcer le soutien apporté par la BEI à ces entreprises et aux infrastructures. Il faut améliorer l'environnement économique des PME en réduisant les lourdeurs administratives.

 

Pour en savoir plus:
Déclaration des membres du Conseil européen (pdf)
Communiqué de presse
Retransmission de la conférence de presse sur Internet

Aidez-nous à améliorer ce site

Avez-vous trouvé l'information recherchée ?

Oui    Non


Que cherchiez-vous ?

Avez-vous des suggestions ?