Nous recourons aux cookies (ou témoins de connexion) afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible sur notre site web. Découvrez comment nous utilisons les cookies et comment vous pouvez modifier vos paramètres.

L'UE et la Russie: vers des relations plus étroites

 

<p>Le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, <br />le président russe, Vladimir Poutine, et <br />le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, <br />à Iekaterinbourg <br /><br />© Union européenne 2013</p>

Le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy,
le président russe, Vladimir Poutine, et 
le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso,
à Iekaterinbourg

© Union européenne 2013

Le 31e sommet UE-Russie s'est tenu à Iekaterinbourg les 3 et 4 juin 2013. Cette rencontre a fourni à l'UE et à la Russie une occasion utile de faire le point sur l'état de leurs relations, d'aborder toute une série de questions d'actualité et d'envisager pour l'avenir des relations de plus en plus étroites.

 

Comme l'a déclaré le président Van Rompuy lors de la conférence de presse, l'UE et la Russie sont non seulement situées sur le même continent et ont une histoire commune, mais ce sont en outre des partenaires stratégiques et des partenaires sur la scène mondiale. Notre objectif commun, a-t-il ajouté, est "de tirer profit de tout le potentiel qu'offre un partenariat stratégique". Il y a beaucoup à gagner à travailler ensemble, non seulement dans le domaine économique, mais également en ce qui concerne la sécurité et la stabilité, y compris au niveau mondial.

 

Partenaires stratégiques

 

L'importance des relations économiques et commerciales entre l'UE et la Russie continue de croître et nos économies sont de plus en plus interconnectées. La Russie est le troisième partenaire commercial de l'UE, et leurs échanges bilatéraux ont augmenté en 2011 comme en 2012 de plus de 10 %. Les deux partenaires ont pour objectifs communs de réformer les institutions financières et de permettre à l'économie mondiale de renouer avec la croissance et l'emploi. Dans ce contexte, le président Van Rompuy a souligné que l'UE soutenait sans réserve la présidence russe du G20.

 

Partenaires mondiaux

 

L'UE et la Russie coopèrent étroitement sur nombre de problématiques telles que la situation en Syrie et le programme nucléaire iranien. En ce qui concerne la Syrie, l'UE salue l'initiative visant à organiser une conférence de Genève II et se déclare prête à soutenir pleinement "ce processus de paix politique de première importance".

 

Le président Van Rompuy a en outre évoqué au cours du sommet la nécessité de renforcer la coopération sur la de sécurité en Europe, en commençant par s'attaquer aux conflits dans le voisinage commun. Il a notamment insisté sur la nécessité d'un règlement global du conflit concernant la Transnistrie.

 

S'agissant de l'important dialogue dans le domaine des droits de l'homme, le président Van Rompuy a souligné l'importance du rôle joué par la société civile et par les ONG et sur leur contribution au renforcement de la démocratie. Il conviendrait, a-t-il ajouté, de reconnaître ce rôle dans des cadres législatifs, en vue de protéger l'espace dans lequel la société civile opère.

 

Dans le cadre de la lutte contre la drogue, l'UE et la Russie ont par ailleurs signé à l'occasion du sommet un accord sur les précurseurs de drogues.

 

Pour en savoir plus:

 

Aidez-nous à améliorer ce site

Avez-vous trouvé l'information recherchée ?

Oui    Non


Que cherchiez-vous ?

Avez-vous des suggestions ?